VEND25072014

Le Zinc

 Le Zinc 

Historique.

   Les premiers résultats de la présence de zinc dans le corps humain datent de la fin du XIX ème siècle. En 1920, le chimiste français Gabriel Bertrand, notamment reconnu pour ses recherches sur les oligoéléments, conclu que le zinc est un élément invariable des cellules animales. En moyenne, une personne de 70 kg possède 2.2 grammes de zinc. Il est reparti principalement dans le foie, les os, les reins et les muscles. Les premières découvertes faites sur l'utilité du zinc dans l'organisme des animaux datent des années 1930 et ont été menées par Gabriel Bertrand. Après une privation d'apport en zinc sur un rat il constata une perte de poids de l'animal, la chute des poils et surtout une diminution de la production d'une enzyme, la catalase, dans le foie et les reins. Cette enzyme permet de catalyser la conversion de l'eau oxygénée (peroxyde d'hydrogène) toxique pour notre organisme en oxygène gazeux et en eau. Cette expérience met en évidence l'importance vitale de cet élément dans notre corps. 

Son rôle dans le corps humain.

   Le zinc possède de nombreuses propriétés au sein de notre organisme:

  • Il intervient dans de nombreux processus enzymatique. Par exemple le zinc existe dans les carboxypeptidases, une enzyme sécrétée dans le suc pancréatique intervenant dans la digestion des aliments. Celle-ci joue aussi un rôle dans la maturation des protéines comme l'insuline. Plus généralement cette enzyme intervient dans la régulation de nombreux processus biologique (coagulation, cicatrisation...). Le zinc existe également dans l'anhydrase carbonique et l'alcool-deshydrogénase. 
  • Il est un élément essentiel de la structure de l'ARN polymérase, un complexe enzymatique permettant la synthèse de l'ARN. Le zinc intervient donc dans la transcription de notre information génétique, l'ADN.
  • Il joue un rôle dans l'activation des hormones de croissances et des gonades sexuelles.
  • Il est un des constituants de l'enzyme Superoxyde dismutase, lui donnant des propriétés anti-oxydantes. Cette enzyme protège les membranes cellulaires en les empechants de s'oxyder. De plus il a une action de protection contre l'empoisonnement aux métaux lourds.
  • Il participe à la régénération des phanères: ongles et cheveux.

   Le zinc est présent dans plus de 80 systèmes enzymatiques, autant dire que sa présence dans notre organisme est indispensable.

Les sources en zinc pour le corps humain.

   Le taux total de zinc chez l'homme est d'environ 2.2 grammes pour 70 kilos. Les apports quotidiens en zinc conseillés dépendent des individus. Il est de l'ordre de 6 à 12 milligrammes pour l'enfant, de 10 à 13 milligrammes pour l'adolescent, 10 milligrammes pour la femme et 12 milligrammes pour l'homme. Le zinc est présent surtout dans les viandes, les fruits de mer (l'huitre en particulier), les poissons, les légumineuses, le germe de blé, le lait, les levures... Une fois son absorption accomplie, il va se concentrer en particulier au niveau du foie, de la prostate, des reins et des cheveux.

Pathologies liées au zinc.

   Une carence en zinc peut être la cause d'une alimentation pauvre en zinc ou à une augmentation des besoins en celui ci notamment lors de la croissance chez l'enfant ou lors de la grossesse. Les personnes souffrant d'une cirrhoses post-alcoolique assimilent plus difficilement le zinc ce qui est d'autant plus gênant que l'enzyme responsable de l'élimination de l'éthanol, l'alcool deshydrogénase, présent dans leur foie est dans le cas de cette pathologie à un niveau très bas ce qui peut aggraver leur santé. Cette carence en zinc peut être également dû à une maladie héréditaire grave touchant les jeunes nommée acrodermatite enthéropathique. Cette anomalie génétique provoque une incapacité à l'organisme de produire une protéine susceptible de transporter le zinc. Les symptômes cliniques de cette carence dépendent de l'importance de celle ci : ongles cassants, pertes de cheveux, ralentissement de la croissance, altérations de la peau et des muqueuses (eczéma, dermite séborréhique, inflammation), perte de goût, baisse de l'appétit, augmentation de la vulnérabilité aux infections, difficulté à cicatriser, baisse de la fertilité chez l'homme et complication chez la femme enceinte. Des traitements à bases de zinc existent notamment contre l'acné (gluconate de zinc) et entre dans la composition de certains médicaments comme l'insuline.

   Au contraire il peut y avoir une surcharge en zinc dans les tissus du corps. Cette surcharge est généralement dû à en empoisonnement de nature industrielle lors de l'inhalation accidentelle d'une forte dose de vapeur d'oxyde de zinc. Cet excès de zinc peut provoquer une carence en cuivre, ces 2 éléments entrant en compétition lors de l'absorption intestinal. Les symptômes provoqués par une surcharge en zinc sont : difficultés de locomotion, tremblements et des troubles de l'élocution. 

Sources:
  • Les oligoéléments, Andrée Goudot et Didier Bertrand, édition que sais-je?
  • www.caducee.net
  • l'encyclopédie Larousse
  • www.vulgaris-medical.com

Au service des professionnels de la santé : Nouvelle génération - Windows et Mac et Tablettes

Propulsé par Idiel Software